Que faire quand on se trompe de carburant ?

Vous étiez mal réveillés, vous aviez la tête dans le… dans vos pensées, ce n’était pas votre voiture ou vous veniez d’en faire l’acquisition… Les raisons sont multiples, mais toujours est-il que vous vous êtes fourvoyés au moment de faire le plein et vous avez maintenant le mauvais carburant dans le réservoir. Ça arrive même aux meilleurs, et on est là pour vous montrer la marche à suivre.


Idéalement, vous vous êtes rendus compte de votre erreur alors que le pistolet était encore entre vos mains. Dans ce cas, pas de panique, le mal n’est peut-être pas encore fait. Si vous avez mis de l’essence dans une voiture diesel et que vous n’êtes pas arrivés au plein, sachez que la limite s’élève à 15% en hiver, 10% le reste de l’année et 3% pour les diesels à rampe commune (HDi, DCi,…). Malheureusement, passée cette limite, vous êtes partis pour vidanger votre réservoir. En effet, l’essence a une action nettoyante et détruit le film protecteur du diesel, indispensable au bon fonctionnement de son système d’injection.

En-deçà de la limite de mélange possible, le mieux à faire est de ne pas démarrer le moteur. Si vous videz aussitôt le réservoir, les conséquences resteront minimes pour votre voiture. Si vous avez démarré avant de vous rendre compte de votre mégarde, les conséquences peuvent être plus lourdes. Une fois en route, le moteur consommera le gasoil avant de se mettre à hoqueter, voire fumer et vous entendrez des cliquetis sous le capot, indiquant l’asphyxie mécanique que la voiture endure. Normalement vous ne vous éloignerez pas trop de la station service, avant que le moteur cale et que la voiture tombe en panne. Mais rappelez-vous que plus vous roulerez longtemps, plus vous avez de risques de dégrader des composants essentiels et bien souvent très coûteux.

Pour ceux qui s’en sont rendus compte avant de repartir, poussez votre voiture pour libérer la pompe. Les plus téméraires d’entre vous qui envisagent de siphonner leur réservoir, on vous le déconseille fortement. Si vous le faites sans pompe à siphonner, vous risquez d’avaler un peu de votre nouveau mélange. On ne le recommande pas, c’est très mauvais pour la ligne ! Blague à part, le mélange essence-diesel est hautement inflammable et explosif, mieux vaut éviter toute manipulation hasardeuse.

Dans le cas de gasoil dans une essence, c’est plus compliqué, en effet, pour ceux qui possèdent une voiture essence catalysée, l’orifice de remplissage a un diamètre plus petit que celui du pistolet à gasoil. À moins de forcer et détruire votre réservoir, l’erreur est donc impossible.

Pour une voiture essence non catalysée, si vous n’avez pas dépassé 10%, votre voiture fumera et hoquètera mais roulera quand même. Cependant, au-delà de 10%, vous n’aurez pas d’autre choix que de vidanger le réservoir aussi. Comme indiqué plus haut, il conviendra de ne pas siphonner vous-même, d’autant que beaucoup de voitures aujourd’hui sont équipées de système anti-siphonnage, ce qui rendra la manoeuvre irréalisable. Par ailleurs, certaines stations service propose la vidange du réservoir, pour le coût d’un plein environ avec une main d’oeuvre d’une à deux heures.

Pour vidanger votre véhicule, plusieurs tarifs pourront s’appliquer en fonction du garagiste et de l’état de gravité. En effet, la note peut aller de 50 €, en cas de simple vidange et si la voiture n’a pas été démarrée après le plein inopiné, jusqu’à 300€, en fonction des garages ainsi que des dommages sur le moteur et le système d’alimentation en carburant.  

Enfin, dans le cas où vous avez mis du sans plomb 95 dans une vieille voiture essence, faites au plus vite l’appoint avec du sans plomb 98 ou du super potassium pour éviter que le moteur cliquette. Pour celles et ceux qui auraient mis du super dans une voiture essence catalysée, ne vous en faites pas, tant que vous ne renouvelez pas l’étourdie, ce n’est pas grave.

Maintenant que vous connaissez la marche à suivre dans ces cas là, on vous donne un dernier conseil, probablement le plus important. Vous êtes prêts ? Bon… Pour la modique somme de 2 €, investissez dans un autocollant pour réservoir, indiquant votre motorisation. À moins d’y mettre énormément de mauvaise volonté, l’erreur ne devrait plus se reproduire !

Leave a Comment